top of page

Coryza félin : une maladie parfois sévère

Dernière mise à jour : 16 févr. 2023



Le coryza félin est un syndrome infectieux contagieux, à l’origine le plus souvent virale, caractérisé par de la fièvre et une inflammation des premières voies respiratoires, des conjonctives oculaires et de la cavité buccale. Des surinfections bactériennes aggravent les symptômes et certaines lésions peuvent devenir chroniques. Il existe un vaccin.



Choisir la vaccination

Tous les chats devraient être vaccinés contre le coryza. Le vaccin protège contre les principales souches de calicivirus et herpèsvirus félins. Mais les causes de coryza sont multiples et la gravité et les formes variées ce qui peut prêter à confusion :

Herpèsvirus : kératite ulcéreuse, jetage purulent, trachéite sévère...

Réovirus : rhinite séreuse, conjonctivite séreuse, stomatite ; il n’existe pas de vaccin...

Calicivirus : pneumopathie et ulcères œsophagiens et buccaux... Certaines souches échappent aux vaccins.

– Chlamydia : troubles oculaires, troubles respiratoires…

La protection peut être mise en défaut à cause de l’extrême variabilité antigénique des souches circulantes. Mais la vaccination permet tout de même de prévenir ou d’atténuer les signes cliniques.


Symptômes

Le coryza associe de façon variable : conjonctivite, rhinite, stomatite, selon l’agent en cause. Les chatons sont les plus touchés. Dans les collectivités, le coryza est endémique, malgré la vaccination.

Certaines formes hypervirulentes peuvent également associer de l’arthrite et une pneumonie.

Habituellement, la guérison intervient en 8 à 10 jours, mais la maladie peut être mortelle pour les chatons immunodéprimés (leucose féline). Le coryza peut devenir chronique, avec des crises régulières.


Soins de première intention

Vous pouvez soulager votre chat avec des soins de première intention.

– Nettoyage des yeux avec une solution vétérinaire – application d’un collyre antiseptique et d’un protecteur de cornée.

– Nettoyage des narines et du nez avec du sérum physiologique.

– Fumigations ou aérosols matin et soir 10 à 15 minutes (huiles essentielles) — homéopathie.

– Compléments alimentaires à base de lysine en prévention et convalescence.

En cas de refus temporaire de nourriture et/ou de boisson, hydratez-le et de gavez-le à la seringue.


Enfin, rappelons que les chats contaminés doivent être « confinés », surtout pour le calicivirus qui est très résistant (8 à 10 jours) et moins sensible aux désinfectants.




Traitements vétérinaires

Les vétérinaires ont plusieurs options pour traiter le coryza et prévenir les surinfections bactériennes.

• Antibiothérapie par voie générale...

• Antibiothérapie en aérosol (gentamicine) : séances de 15-20 minutes 3 fois par jour.

• Collyres ou pommades ophtalmologiques à base de tétracyclines.

• Anti-inflammatoires non stéroïdiens.

• Complications oculaires liées à l’Herpès : collyres antiviraux.




Philippe Obadia vétérinaire

En partenariat avec Pooky & Boogy petcoachs

Tous les bons plans au service du bien-être de vos animaux

Site : www.pookyboogy.com

Facebook : www.facebook.com/pookyboogypetcoach



3 vues0 commentaire
bottom of page