top of page

Mieux comprendre la cystite chez le chat

Boogy vous a déniché de bons conseils afin de prévenir et de traiter les cystites

Les cystites sont des motifs très fréquents de consultation vétérinaire. Il s’agit d’une inflammation de la vessie. Les MBAUF (Maladies du Bas Appareil Urinaire Félin) regroupent les affections touchant la vessie (avec la cystite notamment) et l’urètre (canal qui amène l’urine de la vessie vers le milieu extérieur).

Les causes les cystites sont nombreuses :

- cristaux urinaires et/ou calculs urinaires (les urolithiases) ;

- bouchons urétraux ;

- bactéries : les causes bactériennes sont peu fréquentes chez l’adulte d’âge moyen ;

- cystite idiopathique qui domine largement dans les causes de MBAUF chez le chat de moins de 10 ans. C’est une inflammation de la paroi de la vessie, sans cause déterminée. Le diagnostic se fait par exclusion de toutes les autres causes possibles. On suspecte un rôle important du stress dans leur déclenchement.

Les facteurs favorisants sont :

- Le stress : tout changement sur le territoire (nouveau meuble, arrivée d’un bébé, d’un autre animal, déménagement…) ;

- L’excès de poids, l’obésité ;

- La stérilisation et la sédentarité (chat d’appartement) ;

- L’alimentation sèche exclusive ;

- L’alimentation de mauvaise qualité entrainant des modifications du pH urinaire.

Voici les principaux symptômes à distinguer :

- Le chat urine plus souvent, en petite quantité voire au goutte à goutte (pollakiurie). La miction peut être douloureuse (strangurie), associée parfois à des miaulements ; il peut rester longtemps en position (à ne pas confondre avec une constipation).

- Il peut uriner en dehors de son bac à litière (périurie).

- Il se lèche souvent la zone ano-génitale.

- On peut observer parfois du sang dans les urines donnant une couleur rosée voire rouge (hématurie).

- dans les cas les plus graves et notamment chez le chat mâle dont le diamètre de l’urètre est plus réduit, le chat ne peut plus uriner, « il est bouché ». C’est une obstruction urinaire. Le chat présentera à ce stade un abattement important, une anorexie. C’est une urgence vitale, consultez au plus vite votre vétérinaire traitant.



Prise en charge des cystites

Le vétérinaire s’appuiera sur des examens complémentaires (analyse urinaire, radiographie, échographie) pour déterminer la prise en charge la plus adaptée. Les récidives sont hélas assez fréquentes :

- alimentation spécifique urinaire, faire maigrir les chats en surpoids ;

- mesures pour augmenter l’hydratation : fontaine à eau pour stimuler la prise de boisson, donner de l’alimentation humide en plus des croquettes, augmenter les bols d’eau à la maison ;

- amélioration du bien-être : phéromones d’apaisement en prise murale, enrichir l’environnement du chat (arbre à chat, jeux...), prévoir le bon nombre de litières selon le nombre de chats (il doit être égal au nombre de chats + 1), litière dans un endroit calme sans passage ;

- les antibiotiques ne sont pas systématiques, étant donnée la faible incidence des cystites infectieuses du chat adulte ;

- anti-inflammatoire et anti-spasmodique pour soulager la douleur ;

- hospitalisation et sondage si obstruction urinaire.


Adeline Dumond vétérinaire

12 vues0 commentaire
bottom of page