top of page

"Pourquoi tu tousses ?" L'asthme du chat existe.

Dernière mise à jour : 29 janv. 2023




L'asthme n'est pas seulement un trouble humain, mais se retrouve également chez certains chats. Vous devriez faire examiner votre chat par un vétérinaire si vous soupçonnez ce trouble. Laisser l'asthme félin non traité peut entraîner des dommages permanents aux poumons et au cœur de votre chat.


Maladie à médiation immunitaire

L'asthme félin est une maladie à médiation immunitaire caractérisée par des symptômes allant d'une toux peu fréquente, semblable à une boule de poils, à des apparitions soudaines de détresse respiratoire (que les vétérinaires appellent « dyspnée aiguë »).


Signes d’asthme


Les épisodes sont généralement déclenchés par un allergène ou le stress, et peuvent être accompagnés ou suivis de vomissements, d'éternuements ou même d'une respiration sifflante comme une personne allergique. Parce que l'asthme peut imiter d'autres maladies félines (bronc


hite, maladie cardiaque, pneumonie), un diagnostic vétérinaire assisté par une radiographie est indispensable. À bien des égards, l'asthme félin est très similaire à l'asthme humain.




Traitements

L'asthme véritable, par opposition à la bronchite, répond normalement rapidement à une combinaison de bronchodilatateurs, d'oxygénothérapie et de stéroïdes à action rapide.

Le traitement à long terme de l'asthme comprend généralement l'utilisation à court ou à long terme de corticostéroïdes (comme la prednisone) et de bronchodilatateurs (comme la terbutaline ou l'aminophylline). Notons la possibilité avec des chats « coopératifs » d’utiliser le Babyhaler avec des sprays pour humains.



Pas si grave

Bien que de graves « épisodes » de dyspnée puissent survenir, le pronostic à long terme de cette maladie est généralement excellent. Si elle est diagnostiquée tôt, toute modification structurelle des poumons et des voies respiratoires est généralement réversible et les dommages peuvent être minimisés.


Comment prévenir au maximum l’asthme

L'élimination des allergènes de l'environnement (utilisation d'un purificateur d'air, litière sans poussière et non parfumée, pas de sprays contrôlant les odeurs, etc.) peut éventuellement aider à prévenir ou soulager les symptômes. Philippe Obadia vétérinaire

www.pookyboogy.com


9 vues0 commentaire
bottom of page